Select Language

Le privé défend aussi cette pratique

Le privé défend aussi cette pratiqueLa Voix du Nord

Article paru dans la Voix du Nord le 16 septembre 2016,

Dans le privé, la pratique de l’ambulatoire continue de se développer depuis quelques années. La preuve, avec l’hôpital La Louvière à Lille, plus gros établissement privé de la région, où l’on est passé de 57,1 % des actes chirurgicaux réalisés de cette manière à 66,5 % fin juin 2016. «  C’est une priorité du projet médical, explique le directeur, Pierre-Étienne Allard, sachant que cette évolution satisfait tout le monde : les patients, bien sûr, très demandeurs, et les professionnels pour qui c’est aussi un signe d’excellence ; les bonnes équipes font de l’ambulatoire.  »

Le développement de l’ambulatoire se fait de plusieurs manières. Cela peut passer par l’acquisition d’un matériel performant comme pour la chirurgie de la prostate (34 % sortent désormais le jour même, contre 1,2 % en 2013) alors qu’avant, l’opération classique imposait un repos de plusieurs jours à l’hôpital, le temps de récupérer.

« Préparer le retour à domicile »

Autre piste et qui, en prime, ne nécessite pas de moyens supplémentaires ou de techniques nouvelles particulières : le «  changement complet de l’organisation des équipes  », avec une meilleure préparation du patient en amont, comme pour le traitement de la hernie discale (35 % des patients).

«  Ce changement, poursuit Pierre-Étienne Allard, touche tous les métiers, et oblige aussi à rendre le patient plus autonome, en le préparant à son retour à son domicile.  » Ce n’est pas tout : il y aussi «  un glissement vers les gestes les plus lourds  », même pour le privé, un peu en retrait dans ce domaine par rapport au public, comme pour la prise en charge du cancer du sein. L’Institut national du cancer demande d’ailleurs que pour ce cancer précisément, en 2025, la moitié des interventions (43 % actuellement dans la région) soit pratiquée de cette manière. C’est dire si cette évolution touche vraiment tous les domaines.

COMMENTAIRES