Select Language

Le système ivoirien met le cap sur l’amélioration de la qualité du plateau technique

logo-hospihubArticle publié par Hospihub le 

Le système ivoirien met le cap sur l'amélioration de la qualité du plateau technique
Côte d’Ivoire

La ministre de la Santé et l’Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie – Crédit : Agence ivoirienne de presse

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, à travers une conférence de presse avec visite guidée , la semaine dernière, a fait part de ses objectifs pour améliorer l’offre et la qualité des soins auprès des patients ivoiriens.

Mettre en place et promouvoir une carte sanitaire rééquilibrant l’offre de soins, à travers la décentralisation : construction et équipement des Centres hospitaliers régionaux (Chr), des Hôpitaux généraux (Hc), des Centres de santé urbains (Csu), des Centres de santé ruraux (Csr), des Établissements sanitaires à base communautaire (Escom) et des CHU pour chacune des régions, des chefs-lieux de départements, des communes et des grandes villes.

Améliorer la qualité de l’offre des soins, par l’extension et le renforcement de la gratuité des soins – dont le coût est estimé pour la période 2013-2016 à 4 milliards 46 millions 100 mille Fcfa.

De son côté, la  régie du conseil de santé aujourd’hui créditée de 2 milliards de Fcfa doit être régulièrement alimentée et atteindre une dotation optimale de 8 milliards pour lui assurer une bonne performance au niveau de ses résultats.

L’Etat, à travers le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique alloue 58% du budget pour le fonctionnement et 42% pour les investissements, pour le financement de la santé.

Par ailleurs, les ménages y contribuent par des paiements directs  à 32,55% et la part des partenaires représente 31% des investissements.

Le gouvernement a la volonté de rendre fiable et performant le système de santé, grâce à des offres de service qui créent la confiance chez les patients et améliorent le taux de fréquentation des structures sanitaires : il est décidé à engager de grands projets de construction et de réhabilitation d’infrastructures hospitalières.

La ministre Raymonde Goudou-Coffie a accompagné les journalistes dans la visite d’étabissements sanitaires, dont les CHU de Treichville, de Cocody et l’hôpital général de Marcory

Le CHU de Treichville qui a connu une récente modernisation, en plus de l’institut de cardiologie, une plate-forme médicale d’excellence régionale, propose un centre d’imagerie médicale. Un nouvel outil permettant enfin aux praticiens et spécialistes d’exercer leur profession dans des conditions satisfaisantes pour établir des diagnostics fiables.

Au CHU de Cocody, Djoussoufou Méité, directeur général de ce Centre hospitalier universitaire (Chu), veille sur les travaux de construction d’un centre de radiothérapie et de chimiothérapie. Le centre de médecine nucléaire disposera de traitements au laser, avec rayon x et Gama caméra.

Pour en savoir plus : https://www.usaidassist.org/sites/assist/files/qi_national_policy_document_in_cote_divoire_french_june2016.pdf

COMMENTAIRES