Select Language

L’hôpital africain s’invente dans les Hauts-de-France

L’hôpital africain s’invente dans les Hauts-de-France

Article de Julie Dumiez paru dans La Chronique du BTP du 26 mai 2016

L’expérimentation dans le bâtiment vient parfois d’acteurs surprenants. C’est le cas à Bapaume où une entreprise de panneaux sandwich et ses partenaires ont développé une solution hospitalière clé en main pour les pays en voie de développement. Visite.

Ils n’ont a priori rien à voir avec le secteur du bâtiment. Et pourtant, ils innovent en la matière. Bienvenue chez Klégé à Bapaume. Le fabricant de panneaux sandwich pour le transport en température dirigée accueille un drôle de bâtiment sur son parking. Au coeur des carcasses de camions qu’il a pour habitude d’habiller de ses panneaux, un pavillon de 100 m2 arborant fièrement les logos d’entreprises médicales. Ce prototype n’est autre que celui d’un hôpital ambulatoire. A l’origine du projet, Clinifit. Cette start-up installée dans le parc Eurasanté à Lille rassemble dix entreprises des Hauts-de-France et travaille avec une trentaine de partenaires. Née du travail collaboratif mené sur la chambre d’hôpital du futur avec le Clubster Santé, Clinifit est contacté il y a deux ans par la Guinée. « Le gouvernement recherchait une solution pour répondre à ses besoins hospitaliers avec des coûts restreints », se remémore Olivier Vercaemst, président de Clinifit.

Baptisé CuraDay, cet hôpital ambulatoire ne nécessite pas de permis de construire et s’installe comme une base vie modulaire classique. De quoi diviser les coûts de construction par 20 et les coûts des soins par 5 ! Il répond ainsi à 80% des besoins de la population grâce à une salle de consultation, une salle de naissance et un bloc opératoire. Un hôpital CuraDay de 2 000 m2 permettrait de produire 8 000 actes chirurgicaux par an, 2 000 accouchements et plus de 45 DOO consultations. Comptez un budget de moinsde 5 millions d’euros et deux hommes mobilisés pendant une semaine pour le montage.

Technologie pré-constructive

Pendant plus d’un an, le consortium a planche sur une solution globale répondant à un certain nombre de contraintes. Comme la gestion de la chaleur. « L’innovation vient souvent d’acteurs hors secteurs, c’est ainsi que nous nous sommes tournés vers Klégé pour la structure », souligne Nicolas Vaillant, DG, qui a été accompagné par le cabinet d’architecte wallon Mates. Klégé, le spécialiste du panneau sandwich a ainsi développé des murs autoporteurs, intégrant dans les parois les câbles électriques et le réseau d’alimentation en eau. De quoi faciliter la mise en oeuvre sur place, restant seulement à charge les raccordements. En sortie d’usine, les panneaux sont déjà habillés de leur peau définitive tandis que le bardage extérieur recevra des produits locaux. Pour ce prototype nordiste, la brique a par exemple été choisie. Préfabrication et industrialisation sont donc les maîtres mots pour mieux assurer la construction sur place. Cela présente un avantage logistique puisque le matériel est facilement transportable par containers. Soit un hôpital en kit made in Hauts-de-France.

Quid des normes me direz- vous ? « Il est évident que nous ne nous adressons pas au marché français », concède Mathias Bourgois, dirigeant de Klégé qui vante un système solutionnant le problème des compétences en local et de la disponibilité des matériaux. Pour le chef de cette entreprise de 110 personnes réalisant 13,2 millions d’euros de chiffre d’affaires, « cette expérimentation apprenante » lui a ouvert de nouveaux horizons, loin de son métier d’origine. Des contacts ont par exemple été noués pour des solutions pour des camps de migrants.

Marché mondial

Le premier hôpital de 2 DOO m2 devrait voir le jour au Cameroun. Le pays s’est en effet positionné sur un total de sept constructions pour la Coupe d’Afrique des nations de football en 2019, tandis que des négociations sont d’ores et déjà engagées avec la Guinée et la Cote d’Ivoire. Si l’Afrique est clairement en ligne de mire, le potentiel de cette solution clé en main est mondial notamment dans les pays en voie de développement, dans les zones de conflits ou d’accueil de réfugiés. • J.D.

 

Retrouvez l’ensemble de l’article sur le site de La Chronique du BTP: L’hôpital africain s’invente dans les Hauts-de-France

Chronique du BTP

COMMENTAIRES